neighborhood

  • Photographies argentiques, impressions pigmentaires 60×75 sur photo rag 308 g
  • Série publiée dans le n°2 de la revue L’œil arpenteur.
  • « Dans un célèbre ouvrage l’historien d’art Erwin Panofsky établissait que, dans certaines conditions, les formes de la pensée et les formes de l’architecture peuvent témoigner d’homologies structurales révélant un phénomène d’isomorphisme, c’est à dire une identité de structures entre deux champs du réel placés en relation l’un avec l’autre1. Cette découverte, très précieuse pour la compréhension des relations entre la pensée et l’espace, a été initialement établie par cet auteur dans le cadre des liens structurels entre la pensée scolastique et l’architecture gothique en Île de France entre 1270 et 1420. Sa transposition à d’autres champs du réel est hasardeuse, car la conclusion de Panofsky est subordonnée à une rigoureuse élucidation des conditions auxquelles cet isomorphisme est démontrable, au delà de simples intuitions. Pourtant comment ne pas voir dans ces maisons, grâce à la simple juxtaposition photographique, une mise en architecture du fordisme, où la personnalisation de masse se niche dans des détails si infimes que ses variations en deviennent quasi indécelables ? »                                                                                                                               E. Panofsky : “Architecture gothique et pensée scolastique”, Editions de Minuit, 1967.